Elisabeth Wautier

Licenciée du Conservatoire Royal de Bruxelles en 2006, ELISABETH WAUTIER a déjà tourné dans plusieurs courts métrages et clips musicaux. Elle fait également partie de la ligue d’improvisation professionnelle Wallonie Bruxelles et donne des cours à l’académie de Molenbeek.
Sur le plan théâtral, Elisabeth participe au Comte de Monte Cristo et au Mariage de Figaro, pièces mises en scène par Daniel Scahaise au Théâtre de la Place des Martyrs ; elle interprète le rôle d’Yvonne dans Occupe-toi d’Amélie mis en scène par Michel de Warzée à la Comédie Claude Volter. Au Théâtre Royal du Parc on a pu la voir dans La Double Inconstance ou encore dans Fantasio et Les Caprices de Marianne dans des mises en scène de Jean-Claude Idée. En 2007, elle joue Huis Clos de Sartre au festival d’Avignon. En 2010 et 2012, elle prend part aux productions de la citadelle de Namur Sambre de Bernard Yslaire et Dom Juan de Molière, mises en scène par Jacques Neefs. En 2005, elle crée la compagnie théâtrale « Les Abîmés ».

Spectacle(s) en lien avec l'artiste

Page Blanche

Le plein d’émotions

Avant de commencer le spectacle, le texte inexistant de la pièce est montré aux spectateurs : une page blanche. Un élément est demandé au public. Cela peut être un mot, un lieu, un genre à aborder,… Cette impulsion de départ est écrite sur la page blanche et à partir d’elle, les comédiens créent (...)

Archives spectacles

Chut

L’impro au-delà des mots

Quelques comédiens et un musicien. Au début de chaque scène, les comédiens dénués de la parole, brandissent des pancartes au public pour leur demander un mot, un lieu, un genre cinématographique,... Oscillant entre des univers poétiques, burlesques ou dramatiques, Chut remet à l’honneur le jeu (...)

L’Improviste ouvre ses portes

Des improvisateurs de renom pour un événement unique

Pour la soirée d’ouverture officielle de l’Improviste, nous vous proposons un spectacle emblématique de notre première saison et qui a déjà conquis de nombreux spectateurs : Page Blanche. Avant de commencer le spectacle, le texte inexistant de la pièce est montré aux spectateurs : une page blanche. Un (...)