On achève bien les chevaux

Un marathon de danse improvisé cruel et sans pitié.

Un spectacle improvisé créé par Laurent Mazé, adapté du film de Sidney Pollack (1969), un marathon de danse improvisé cruel et sans pitié.
Dans un futur proche, le chômage ayant atteint un nouveau niveau record engendre l’organisation de marathons de danse partout en Europe, faisant écho à ceux organisés pendant la Grande Dépression dans les années 30 aux Etats-Unis. Ainsi, des couples plus ou moins bien assortis se lancent à corps perdus dans une danse des damnés durant des semaines pour gagner une modique somme d’argent.
Les improvisateurs et improvisatrices sur scène expériment la fatigue physique, mentale et émotionnelle ainsi que la connexion fragile, chancelante ou fusionnelle avec le/la partenaire de danse d’un soir.

Les avis des spectateurs

Qui êtes-vous ?
Votre avis

Votre avis constructif est le bienvenu, qu’il soit positif ou négatif. Les éventuels commentaires insultants ou déplacés seront supprimés. Merci de garder un esprit bienveillant.